La révolution blockchain est en marche

<< Retour au blog


Mots clés : blockchain, bitcoin, technologie

 

Pour une fois, je vais vous parler, non pas de design, mais d’une expérience personnelle.

En septembre dernier, je me suis penché sur le monde des crypto monnaies, vous savez les Bitcoins et la blockchain, non, ça vous dit rien ? Vu le battage médiatique, ça m’étonne que vous soyez passé à côté de ça. En ce qui me concerne, je ne suis pas un adepte des « jeux » d’argents tels que le trading ou les paris en direct. Encore que la bourse m’a toujours intriguée.

 

 

 

 

Commencer en trading

J’ai d’ailleurs commencé, il y a quelques années, le livre « La bourse pour les nuls », mais honnêtement c’est très rébarbatif, j’ai donc laissé tombé rapidement. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais les crypto monnaies ont un pouvoir attractif plus fort. Peut-être leur côté technologique et actuel, il est vrai qu’à part l'aspect jeu du trading de Bitcoin, la blockchain est un domaine passionnant. C’est le trading dépoussiéré et au goût du jour, de plus on est à l’aube des cryptos.

 

Ainsi donc, je me retrouve à étudier le trading et ces monnaies virtuelles. Sachez que pour qu’un apprentissage soit efficace, il faut s’investir, ici de manière financière. Si vous ne risquez rien, vous vous permettrez tout et n’importe quoi sans réfléchir. Je commence donc par acheter du Bitcoin, du Litecoin et de l’Ethereum, en petite quantité, c’est un début.

 

 

Qu'est ce que le bitcoin et la blockchain ?

J’ai aussi lu des livres tels que :

 

Si vous ne savez pas ce qu’est une cryptomonnaie, je vous conseille d’aller voir la vidéo suivante :

 

 

 

Si vous cherchez à comprend la Blockchain, ou chaine de blocs, je vous propose cette vidéo, en anglais, mais très pédagogique :

 

 

 

Si vous désirez acquérir des Bitcoins ou toute autre monnaie alternatives, je vous conseille un site qui décrit parfaitement comment acheter des bitcoins.

 

 

 

Crypto monnaie vs Forex

Ce qui attire en premier dans le domaine des cryptos, c’est sa facilité d’accès, comparé à la bourse j’entends.

En quelques étapes, c’est fait :

  • on installe une application mobile, bien souvent Coinbase,
  • on crée un compte en 5 minutes,
  • en 2 minutes de plus on a acheté ses premiers bitcoins en carte bancaire.

 

 

 

Depuis, mon entrée dans ce monde, j’ai testé le trading de monnaies classiques, appelées fiat, telles que l’euro, le dollar ou le yen. Eh bien, la démarche n’est pas aussi simple :

  • on s’inscrit sur une plateforme d’achat, comme ActivTrades,
  • on télécharge une application comme MetaTrader 5,
  • et là, on tombe sur une interface bien plus compliquée.

 

 

 

Il n’y a pas photo, entre les deux l’adoption par le public est nette, Coinbase l’emporte.

D’ailleurs, au plus fort du mouvement Bitcoin, décembre 2017 — janvier 2018, l’application a été première dans le top des téléchargées de Google Play Store et Apple App Store aux USA.

 

 

 

 

Un mouvement en marche

Digression mise à part, pourquoi je vous raconte tout ça ? tout simplement pour vous expliquer que l’on est au début d’un changement technologique. Beaucoup le comparent au commencement d’Internet, mais je n’irais pas jusque là.

La blockchain et le Bitcoin existent depuis 2008-2009, cela va faire 10 ans cette année, et c’est une évolution technique qui est restée globalement tapie dans l’ombre.

 

Pour qu’une invention perce, ce n’est pas compliqué : il faut qu’elle soit adoptée par le grand public, c’est comme ça.

Cela démarre par les innovateurs, les adopteurs précoces, puis les utilisateurs avertis (ici les entreprises commencent à s’y investir et les médias en parlent) et BOUM la technologie s’implante chez le grand public. Le bitcoin est passé par ces étapes l’hiver dernier.

 

 

 

De plus en plus de sociétés créent des branches Blockchain dans leur groupe, tel Havas qui a déployé Havas Blockchain en début d’année, des applications dédiées sortent des limbes des App Store mobile, des événements de vulgarisation se mettent en place (merci la Maison du bitcoin) et enfin le grand public s'en empare.

 

Personnellement, sur mon compte Twitter j’en parle pas mal et j’ai bien vu une hausse de la quantité de questions que les gens me posent en message privé, c’est flagrant. Mon nombre de « follower » a aussi explosé, de 300 utilisateurs à plus de 1000. À ce propos, petite anecdote, certaines ont arrêté de me suivre, car j’ai fait beaucoup d’analyse technique, « ad nausum » dirons-nous.

 

Au niveau démocratisation, j’ai des exemples parfaits :

  • à noël 2017 le sujet est venu sur la table de ma famille,
  • au dernier événement où je suis allé j’en ai discuté avec un couple de retraités d’une soixante dizaines d’années.

Quand je vous dis que la sauce est en train de prendre ;).

 

Malheureusement, le cours s’est effondré en janvier – février, donc les médias ont arrêté d’inonder le monde d’infos en rapport, mais « le mal est fait », la blockchain et le bitcoin sont sortis des ombres.

 

Laurent Olivares

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :