Les différentes typologies de clients

<< Retour au blog


Mots clés : clients, veille, wordpress

 

Aller hop, un petit article sur une expérience passée et  les différentes typologies de clients

 

Lors de ma carrière, j’ai travaillé avec tous les types de sociétés : de l’amateur éclairé qui désire se faire plaisir en mettant en avant sa passion, au très grand groupe International, en passant par l’état et sa hiérarchie rigide et l’entreprise de luxe/jeux d’argent (oui, je fusionne les deux). C’est de ce dernier type que je vais vous parler ici, pour moi, il possède un avantage que j’aime appelé le petit « bonus casino », car ça me rappelle un bon client avec lequel j’ai collaboré il y a 3 ans.

 

Illustration clients

 

 

 

 

Quand je travaillais avec la société Orange Applications for Business, de 2013 à 2016, j’ai eu l’occasion de m’occuper d’un projet de réseau de sites Internet pour un groupe de casinos français. Je ne vais pas dire son nom ici, mais sachez que c’est une entreprise connue sur la côte Atlantique et dans les territoires d’outre-mer. J’ai adoré collaborer avec ce client et ses équipes, de vrais professionnels qui savent ce qu’ils veulent.

 

 

C’est déjà une première caractéristique de ce type de client : il sait ce qu’il désire ! Pourquoi ?! car il a dépensé du temps, lors de la phase d’avant projet, pour une partie importante de celui-ci : la réflexion, il a pris le temps de penser à son besoin.

Pour ce client, ces objectifs étaient clairs, il fallait améliorer l’image qu’il avait auprès des jeunes en créant une application mobile, sa clientèle ayant tendance à vieillir, mettre en avant les gains de ses visiteurs avec des pushs SMS et penser une communication dématérialisée. Ainsi, il a fallu dynamiser cette dernière, développer des outils de services web et concevoir 12 sites, sous la technologie WordPress.

Lorsque j’ai rencontré le responsable de projet interne, la bonne nouvelle fut qu’il avait bien avancé sur la réalisation de son cahier des charges avec ses équipes. Et ça, ça vaut tout l’or du monde, mon travail d'expert fonctionnel était facilité du coup. Ça peut vous paraître évident, mais la majorité des clients ne savent pas ce qu’ils désirent, j’en ai même eu qui sont venus me voir sans cahier des charges, ou avec des post-its, oui oui, des post-its en guise d’expression de besoins.

 

 

Une deuxième caractéristique, c’est qu’il ne regarde pas trop à la dépense pour obtenir ce qu’il veut, honnêtement le luxe ou les jeux d’argent sont des secteurs qui se portent très bien. Vraiment, ça fait plaisir de travailler dans ces conditions, on n’est pas là à négocier le moindre sou, s’il faut passer plus de temps pour obtenir un site performant, il suffit de l’expliquer et c’est très souvent accepté.

Alors, ça peut être à double tranchant, habituellement on dit que quelqu’un qui a de l’argent est une personne qui ne dépense pas, ce n’est pas exactement ça, en fait il regarde à la dépense, donc si c’est justifié il n’hésitera pas à augmenter le budget. Son objectif est d’être performant afin de gagner plus d’argent, si son business fonctionne c’est qu’il sait investir, normalement.

Pour mon client, cela s’est vu au moment où il a décidé qu’une partie de son personnel devait suivre une formation afin que leur communication soit uniforme et efficace. J’ai donc conçu un support pédagogique basé sur l’administration et la contribution de contenu avec l’outil WordPress. Comme une partie de ses équipes est outre-mer, on a mis en place une formation à distance avec l’aide des ressources d’Orange, caméra, projecteur, partage d’écrans, etc.

Anecdote qui montre bien la détermination du client, normalement je me déplace pour donner mes formations, le client est roi, mais ce coup-ci, ils n’ont pas hésité à venir de toute la France pour suivre mes explications à Nantes, dans les locaux d’OAB. Une dizaine d'apprenants en présentiel, et autant à distance, dont le directeur du groupe.

 

 

Et ça m’amène à la troisième caractéristique : le contrôle.

Selon les prestataires, cela peut être pris comme un inconvénient, mais personnellement je préfère que le client vérifie mon travail, cela montre qu’il est impliqué dans le projet. Bien sûr, comme avec tout client, il faut être pédagogue avec lui tout en étant conciliant, vous devez établir les limites de ce contrôle : quand peut il vous interrompre, combien de fois par mois/semaine et de quelle manière.

 

Personnellement, j’ai opté pour la mise en place de plusieurs choses :

  • Déploiement en ligne régulier de versions de recette stables des sites, afin qu’il puisse voir la progression tranquillement depuis chez lui,
  • Réunions téléphoniques hebdomadaires, en plus des daily avec les équipes de dev. de chez nous (une partie étant sur Bordeaux),
  • Une fois le projet bien avancé, mise en place d’un Jira pour le suivi des bugs et autres remarques.

Comme cela, tout s’est bien passé en transparence quasi complète jusqu’à la livraison.

Pourquoi quasi ? Car comme toute équipe de développement, on a besoin de liberté de conception afin de tester et optimiser le produit sans que le client ne voie les étapes intermédiaires qui pourraient lui faire peur, il pourrait manquer de recul. Vous devez avoir la main mise sur ce que le client voit sans lui mentir, si c’est difficile de finir une tâche : dites-lui, la franchise est une qualité. Il reconnaîtra d’autant plus votre travail s’il a connaissance que ce n’était pas facile. Bien sûr, ne lui indiquez pas les choses insignifiantes, ce type de client peut être anxieux quant à l’avancée du projet.

 

 

Conclusion, rappelez-vous l’essentiel sur le client des secteurs du luxe et des jeux d’argent :

  1. il sait ce qu’il veut,
  2. il a les moyens,
  3. il aime contrôler.

 

Il peut donc être votre meilleur ou votre pire client, cela dépendra de votre manière de l’appréhender.

 


 

Note : Article sponsorisé


Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :